Une nouvelle inédite pour les vacances

D’une façon ou d’une autre, il va bien falloir que je traverse ce satané carrefour… Mais pour ça, il va falloir prendre quelques décisions, et « Passer au niveau supérieur » !

« Le carrefour est tenu par une bande de mercenaires recrutés par le Califat. Des professionnels dont la seule religion est le dollar. Ces gars se moquent bien de savoir de quel pays Bagdad est la capitale, ou quelle idéologie ils soutiennent. Ils exécutent des contrats, point barre. Si ça se trouve, certains travaillent parfois pour le compte d’une des agences privées qu’on utilise en appui de nos propres opérations. J’ai longtemps eu beaucoup de mépris pour ces types. Je me suis engagé pour défendre la civilisation. Ça faisait toute la différence. Peu importait l’endroit où ça se passerait, l’ennemi qu’on me désignerait serait toujours un salopard qui mériterait qu’on lui botte le cul. J’étais du côté de la démocratie, de la liberté, de la justice. C’était peut-être manichéen, mais le bien et le mal existaient vraiment, s’opposaient aussi distinctement que le jour et la nuit, l’été et l’hiver. J’y croyais dur comme fer au moment de signer les papiers. Depuis, les choses ont pas mal changé. Les frontières se sont estompées. Toutes les frontières. Si je suis honnête, je dois bien reconnaître que, désormais, tout ce qui compte pour moi c’est survivre assez longtemps pour pouvoir profiter de ma solde. C’est devenu un job, et j’ai cessé de me prendre la tête avec la métaphysique.

Je suis le dernier gars valide de mon unité. Sammy-Joe est salement amoché. Tous les autres sont morts. J’ai arrangé une évacuation sanitaire pour Sammy-Joe. Et pour ça, je dois transporter ce connard – ce type est réellement le plus gros connard que l’unité a jamais compté, et Dieu m’est témoin qu’on a eu dans nos rangs de vraies bêtes de compétition – de l’autre côté du carrefour. Que tient cette bande de mercenaires. »

Pour lire la suite, c’est ici !

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.