THÉÂTRE: Les marionnettes n’ont pas le coronavirus

CASTELIERS,_Stabat Pater, photo:Katya Konioukhova

Le 16e Festival de Casteliers aura lieu, foi de marionnettes! La programmation comprend une dizaine de spectacles pour publics restreints. Et si les règles sanitaires ne le permettent pas, l’événement envahira tout de même les écrans des spectatrices.teurs durant la semaine de relâche scolaire du 3 au 7 mars.

Le Festival de Casteliers souhaite se montrer solidaires des artistes d’ici en faisant place aux nouvelles créations de marionnettistes québécois en cette année pandémique.

Casteliers s’associe une fois de plus avec le Théâtre aux Écuries pour présenter Stabat Pater, de la compagnie Pleurer Dans’ Douche. Également pour adultes et ados, le collectif Les Sœurs Lapointe est de retour avec À toi, pour toujours, ta Souris-Lou, adaptée du chef-d’œuvre de Michel Tremblay. Au théâtre Outremont si tout va bien.

Le festival offre évidemment des spectacles pour toutes la famille et les tout-petits. La programmation en salles comprend : Mutatis Mutandis!, la première création scénique de Laurence Petitpas; Harmonies macroscopiques, une performance audiovisuelle hybride des artistes Arthur Desmarteaux et Allison Moore ; Chaperons, un pièce pour un seul spectateur du collectif Lambe Lambe & Co., formé de finissantes du DESS en théâtre de marionnettes contemporain à l’UQAM.

Par ailleurs, la  10e édition du parcours-exposition Marionnettes en vitrines! du Casteliers célèbrera le 40e anniversaire de l’Association québécoise des marionnettistes du 5 février au 7 mars. Ce voyage dans le temps aura lieu dans 32 vitrines des commerces du quartier Outremont.

En attendant de démêler les fils des règles sanitaires, les artistes préparent des alternatives pour maintenir le lien avec le public : capsules quotidiennes avec les compagnies, représentation spontanée dans les rues d’Outremont, café-causerie diffusé en direct et un programme de cinéma entièrement virtuel.

CASTELIERS,Ciné-Casteliers, Les marionnettes naissent aussi, photo: Luna Boutchan
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.