Série Les petits secrets 14

« Encore un ? »

Au risque de passer pour une personne compulsive, je souhaite remettre avant tout les pendules à l’heure ! Non, je ne suis pas malade, Non je ne dépense pas mon argent par les fenêtres et je n’ai aucun problème à sortir dans les magasins avec ma carte bancaire !

« T’en as encore acheté ? Mais ils te servent à quoi ? »…Ces phrases, je les entends souvent. Je vois aussi les regards curieux lorsque j’en extirpe un de mon sac à main. Les gens doivent penser qu’ils appartiennent à ma fille et qu’ils se sont égarés dans le sac d’une adulte.
Les proches connaissant mon penchant pour l’écriture pigent de suite. Les autres, un peu moins. Que voulez vous…Quand je découvre ces délicieux objets avec chacun leur taille, leur couverture, leur style…Je ne peux pas résister !

J’ai cherché avant d’avouer ce petit secret comment on appelait les collectionneurs de carnets car c’est bien de cela dont je parle mais je n’ai pas trouvé ! Et puis je ne suis pas vraiment une collectionneuse car oui, j’achète… mais j’utilise. C’est même très utile pour moi, si, si ! Attendez que je vous explique !

Donc, je cumule et j’accumule les petits carnets. Pas les grands cahiers, pas les livres épais…Les carnets qui rentrent dans le sac, ceux qui se glissent dans une poche, ceux colorés, ceux avec ligne, sans ligne. Je les aime tous.

Quand j’en aperçois un neuf dans un rayon, je commence par le toucher et très vite je l’imagine. J’envisage son utilité et son usage.

En ce moment, j’en ai plusieurs, certains me servent à noter tout : les numéros de téléphone, les débuts d’articles, des textes, la liste des courses. D’autres sont réservés à l’écriture. Le dernier commencé la semaine dernière est réservé à mon projet (chut, secret absolu).
Une personne très chère m’en a offert un de type journal intime. J’ai réfléchi quelques semaines avant de l’ouvrir et d’écrire dedans. Il m’a accompagné tout cet été un peu comme un journal des vacances. Il contient mes tous petits secrets, mes listes préférées et mes livres avalés durant les deux mois.

J’aime le avant, le pendant et le après.
Avant, je regarde, je commence à rêver. Pendant, j’écris dans tous les sens, je plie les pages, j’en arrache, je crayonne, je rature. Après je stocke dans une boite.

Après je regarde, j’ouvre et je revis certains moments comme des vieux films qu’on regarde avec tendresse….

 

is

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.