Sarrasine – Honoré de Balzac

Titre : Sarrasine

Auteur : Honoré de Balzac

Date de parution : 2001 (1ere parution : 1830)

Editions : Le Livre de Poche

 

Balzac et moi, nous n’avons jamais été en bon terme. Rencontré pour la première fois à l’adolescence lors de ces fameuses lectures scolaires imposées, je ne garde d’Eugénie Grandet et du Père Goriot que le souvenir d’interminables pages de descriptions.

Ce challenge littéraire, consacré ce mois-ci aux classiques que je suis censée détester, était l’occasion pour moi de me frotter à nouveau à cet auteur renommé afin de voir si mes a priori avaient changé.

Dans cette nouvelle, le romancier nous embarque dans une fastueuse soirée parisienne organisée par la fortunée famille de Lanty. Le narrateur figure parmi les invités et nous dépeint l’ambiance ainsi que les figurants de ce bal. Son amie est vivement intriguée par un vieillard inquiétant présent ce soir-là et qui a un lien mystérieux avec la famille de Lanty. Afin de séduire la jeune femme, le narrateur va satisfaire sa curiosité et remonter le passé en lui contant l’histoire de cet homme nommé Ernest-Jean Sarrasine, autrefois sculpteur.

L’histoire d’une folle passion amoureuse que l’auteur nous dévoile avec une plume fine et fluide. Quiproquo, art et désillusion sont les ingrédients de ce texte court et dense qui nous offre un joli retournement de situation.

Finalement, j’ai été plutôt agréablement surprise par cette lecture et je suis ravie d’avoir renoué avec Balzac.

Un billet qui signe ma nouvelle participation au challenge «Les classiques c’est fantastique» organisé par Moka Milla et Mes Pages Versicolores.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.