Prix des Trois Couronnes et escapade en terre basque

Le 26 avril 2022, j’ai eu l’honneur de recevoir le Prix des Trois Couronnes, à titre d’encouragement, pour quelques-uns de mes poèmes.

C’est un prix littéraire fondé en 1958 par les hommes de lettres Pierre Daguerre, Gabriel Delaunay et Pierre Espil. Le prix récompense des œuvres ayant trait au Pays basque, ainsi que des auteurs originaires de cette région. Je sais gré au jury de m’avoir récompensé pour le poème « Vers Urdazabi », que voici (également téléchargeable ici):

Vers Urdazubi

Juché sur sa colline verte,

Mi-brumeuse, mi-découverte,

Le vieux chêne observe au loin

Les sentes, les rocs riverains.

Parés de leur manteau de grès,

Ses commensaux font grise mine,

Fendus des seuls pas esseulés

De marcheurs à l’ardeur divine

Et ces légions de Compostelle,

De quitter vite ces parages

Pareilles au cours qui ruisselle 

Aux racines des pâturages

Ci-bruit le vent, là sourd l’eau

Partout la bruine marine

Des dolmens érigés tout haut

Un Pottok isolé chemine

Je redescends vers le village

Les cloches égarées me guident

Le soleil perce les nuages

Ton monastère, ton égide !

De là j’observe d’un pas lent

Tes belles maisons d’Amérique,

Au souvenir de tes marchands

Partis si loin pour leurs fabriques

Dans ton église, des retables

Au hameau, un four, un moulin

J’aperçois même des étables,

Tout près un chêne, un hêtre un pin

Les derniers pas de ma balade

Sont guidés par mon makila

Un de tes murets j’escalade

Et m’éloigne du petit-bois.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.