Pas d’avancée pour Germain Rukuki

BURUNDI — Le 26 novembre 2018, Germain Rukuki, ancien comptable de l’ACAT-Burundi, a comparu devant la cour d’appel de Bujumbura. Il faisait appel de sa condamnation à 32 ans de prison, prononcée le 26 avril 2018. Aucun verdict n’a été rendu lors de cette audience et Germain Rukuki est toujours détenu.
Le 26 avril 2018, la Haute cour de Ntahangwa l’avait condamné pour «rébellion», «atteinte à la sécurité de l’État», «participation à un mouvement insurrectionnel» et «attaque contre le chef de l’État» pour avoir collaboré avec l’ACAT-Burundi, qui documente les actes de torture et autres crimes commis dans le pays, principalement par le régime du Président Nkurunziza. Depuis avril 2015, le président Nkurunziza tente de réprimer l’opposition et d’étouffer les voix de la société civile.

Source : ACAT-Suisse / Frontline Defenders / FIDH


Nous avons dédié à Germain
notre semaine de prière de septembre 2017

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.