Orages

Sylvain Prudhomme

Éditions Gallimard

Date de parution : janvier 2021

Quel bonheur que la lecture du recueil de nouvelles de Sylvain Prudhomme ! Treize textes, treize histoires très différentes qui dépeignent des personnages confrontés à des épreuves, aux difficultés de la vie, à l’inconnu, qui s’adaptent, qui trouvent des solutions tant bien que mal. Faire face aux « orages » de la vie, quoi de plus universel ?

L’auteur explore des univers très divers avec beaucoup de précision et d’acuité. Chaque histoire est un petit bijou car tout n’est pas explicite, un mystère demeure. Ce qui est passionnant, c’est ce qui n’est pas raconté, c’est ce que le lecteur se plaît à imaginer.

« L’île » raconte la complexité des sentiments au sein d’un couple, « Balzac« , « L’appartement » évoquent de façon subtile et astucieuse l’inexorable fuite du temps. Les textes intitulés « Le taille-haie » ou « La vague » décrivent des personnages vieillissants et nous parlent de la perte. « La tombe » est un texte surprenant et habile : l’auteur nous brosse en accéléré la vie d’un homme qui, à l’occasion d’une balade inopinée au Père-Lachaise, découvre gravée sur une tombe l’année de sa mort. En quelques pages, quarante ans de vie racontée de façon condensée, les hauts et les bas, le sentiment d’urgence face à l’inéluctable…

Sylvain Prudhomme sait donc surprendre et aussi émouvoir. Chaque nouvelle témoigne d’une grande finesse d’observation et d’une grande lucidité sur l’être humain. Cet auteur nous embarque et nous convainc. On a hâte de plonger dans le reste de son œuvre.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.