Œuvres choisie, tome 2

Cave. Carton de petits livres bien reliés.

J’ouvre page 196 :

CARMEN
I

J’avais toujours soupçonné les géographes de ne savoir ce qu’ils disent quand ils placent le champ de bataille de Munda dans le pays des Bastuli-Pœni, au nord de Marbella. D’après mes propres conjectures sur le texte de l’anonyme, auteur du Bellum Hispaniense, et quelques renseignements recueillis dans l’excellente bibliothèque du duc d’Ossuna, je pensais qu’il fallait chercher aux environs de Montilla le lieu mémorable où, pour la dernière fois, César joua quitte ou double contre les champions de la république. Me trouvant en Andalousie au commencement de l’automne de 1830, je fis une assez longue excursion pour éclaircir les doutes qui me restaient encore. Un mémoire que je publierai prochainement ne laissera plus, je l’espère, aucune incertitude dans l’esprit de tous les archéologues de bonne foi. En attendant que ma dissertation résolve enfin le problème géographique qui tient toute l’Europe savante en suspens, je veux vous raconter une petite histoire ; elle ne préjuge en rien sur l’intéressante question de l’emplacement de Monda.

Œuvres choisies, tome 2. Introduction par Melle L. Vincent, Docteur es Lettres. Prosper Mérimée.
Collection des Grands classiques français et étrangers. Lille.
Place à Bizet

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.