Norbert ZONGO : figure du combat pour la liberté de la presse.

Il est assassiné le 13 décembre 1998 à Sapouy, après avoir commencé une enquête sur la mort mystérieuse de David Ouedraogo, chauffeur de François Compaoré,(frère de l’ancien président burkinabè Blaise Compaoré).

Sa mort soulèva de nombreuses manifestations, qui ont eu lieu dans tout le pays.

Norbert ZONGO est une figure du combat pour la démocratie et de la liberté de la presse en Afrique. Il anima de nombreuses conférences partout au Burkina sur les questions de démocratie et de défense des droits humains.

Il était journaliste, fondateur et directeur de la publication de l’hebdomadaire  »L’Indépendant ».

Pour sa mémoire, le centre National de Presse (CNP), dont il est l’un des membres fondateurs  devient le Centre National de Presse – Norbert ZONGO, le 28
janvier 1999.

Ce centre a pour mission de promouvoir et défendre la
liberté d’expression et de presse avec pour finalité de
contribuer au renforcement de la démocratie en Afrique.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.