Média & communication : l’enseignante chercheure, Marie-Soleil Frère, n’est plus

Décédée ce 19 mars des suites de maladie, elle était directrice de recherche au FNRS. Marie-Soleil Frère travaillait sur les médias en Afrique Subsaharienne, plus particulièrement sur leur rôle dans les évolutions politiques et sociales (démocratisation, élections, conflits armés, processus de paix), ainsi que sur les transformations des identités et pratiques journalistiques qui y sont liées. Elle était aussi la coordinatrice du réseau Afric@ULB.

Marie Soleil Frère était enseignante à l’Université libre de Bruxelles et l’Université de Ouagadougou où elle enseigne le journalisme et la communication.

Elle est auteure de plusieurs oeuvres dont  « Presse et Démocratie en Afrique francophone » (Paris, Karthala, 2000), « Médias et Communications sociales au Burkina Faso » (Paris, L’Harmattan, 2003) et « Afrique Centrale. Médias et Conflits. Vecteurs de guerre ou acteurs de paix » (Bruxelles, Editions Complexe, 2005). Spécialiste des médias d’Afrique francophone, elle est co-auteur avec Serges Théophile Balima de « Médias et communications sociales au Burkina Faso – Approche socio-économique de la circulation de l’information ».

L’enseignante chercheure en journalisme et communication, mère de trois filles était l’épouse de Etienne Minougou (artiste comédien, acteur et promoteur des Recréatrales).

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.