Libération conditionnelle pour A. Soltani

IRAN — Le 21 novembre 2018, la branche 54 de la Cour d’appel de Téhéran a accordé une libération conditionnelle à Abdolfattah Soltani, après que ce dernier ait purgé plus de la moitié de sa peine.
Suite à un procès inéquitable, M. Soltani avait été condamné à 13 ans d’emprisonnement le 13 juin 2012, sur la base de diverses accusations, dont celle de «propagande contre le système» et «d’assemblée et collusion contre la sécurité nationale», alors qu’il n’avait fait qu’exercer pacifiquement son métier d’avocat et son travail de défenseur des droits humains.

Source : ACAT-Suisse / FIDH-OMCT


Nous suivons le cas d’Abdolfattah Soltani depuis juillet 2016.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.