"Les orphelins d’Amérique" – Michel Piquemal

220px-Michel_Piquemal_7e_salon_du_livre_de_jeunesse_Cormontreuil Les orphelins d'AmériqueUne heure maximum de lecture;.. trois petites nouvelles pour comprendre la vie des gamins de rues d’Amérique du Sud… dont certains sont des orphelins appartenant au propriétaire de la mine…d’autres sont des gamins contraints de remplacer au travail leur père malade ou à la suite de sa mort..Gamins de la rue à Rio, gamins des gangs et de la drogue…fouilles de la police
3 nouvelles à lire par nos gamins et ados quand ils s’estiment malheureux dans notre monde occidental
Extraits
  • « Quand mon père est mort, il devait de l’argent au patron. Alors Lobo a décidé que c’était à moi de le rembourser. Et depuis, je creuse… je creuse comme une taupe ».
  • « Quand il voit la devanture avec l’étiquette marquée « 10 Reals », c’est comme si sa tête se mettait soudain à exploser. A coups de pied, il tape comme un fou dans une grosse poubelle métallique ». 
  • « Elle revoit son regard affolé quand il s’est effondré dans ses bras, avec son ventre qui pissait le sang. C’était le regard d’un enfant. Ca lui donne un peu d’espoir. Mais des enfants qui jouent au couteau, des enfants qui connaissent à fond toutes les misères des hommes, toute leur lâcheté, toute leur cruauté, est-ce encore des enfants ? « 
  • « Je sais que Pedro a besoin de frapper… C’est sa façon à lui de supporter cette vie d’esclave. Il a dix-sept ans. six ans entre les pattes de Lobo. C’est assez pour avoir fait de lui un chien dressé, un molosse qui écume quand son maître lui dit de mordre. »
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.