L’épreuve du feu

[Autodafé poétique et performance en plein air sur un terrain de Saint-Sauveur, les 14-15, 21-22 octobre 2016 à 20h00]

L’épreuve du feu, c’est une performance qui réfléchit à la pratique de l’autodafé, mais aussi à la littérature dans son ensemble. Elle interroge l’oeuvre sous le critère de la qualité et se pose la question : «Certains textes méritent-ils de brûler?»

Lors de cette présentation, des ennemis de la littérature seront désignés et mis sur le bûcher. Ils seront jugés pour avoir porté atteinte à la beauté de l’écrit, crime passible de la peine capitale. D’autres textes seront brûlés, ceux-là pour leur beauté. Des inédits qui ne seront entendus qu’une seule fois avant de disparaître dans les flammes. Pas de construction, sans destruction. Pas de littérature authentique sans une certaine discrimination. Évidemment, il ne s’agit d’une discrimination basée sur l’identité, la nationalité ou la sexualité. Il s’agit d’une discrimination qui repose sur la passion littéraire. Il y a là autre chose que des livres à vendre et des histoires à raconter.

Poète et psychanalyste, Sébastien Lamarre est l’un des co-fondateur du Groupe Poésie Combattante. Il a développé, avec ce groupe, une pratique d’intervention poétique dans les espaces publics. Dans toutes les situations, il cherche à sortir les poètes de leur tour d’ivoire. En plus des lectures et des interventions poétiques, il a dirigé plusieurs recueils collectifs, dont Guerre Ouverte (2002), Poèmes clandestins (2004) et Actes d’ensemble (2006). Il a aussi publié, avec le Groupe Poésie Combattante, deux recueils : Arriver à B (2005) et C.D. à l’histoire (2010). En plus de ses publications diverses, Sébastien Lamarre a fait du slam et fait différent types de prestation poétique.

Pour connaître l’adresse du lieu de la représentation, vous devez envoyer un message texte en utilisant le code suivant au 418-262-3542: FEU

Cliquez ici pour vous procurer vos billets dès maintenant

 

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.