Indice des feux – Antoine Desjardins

Ses cabanes me semblaient n’exister que pour me rappeler que toute bonne chose a une fin, que tout ne change jamais que pour le pire.

Les premiers mots

On tombe, on part. Un par un. Les damnés du septième étage. Les finis. Les scraps, comme disait le gars d’à côté.

Qu’est-ce que la nature peut avoir comme influence sur nos vies ? Qu’est ce qu’elle nous donne comme indice sur nos tremblements qu’ils soient intérieurs ou extérieurs. Indice des feux donne de la place à l’humain, avec une sensibilité ténue et universelle. Mais cette lecture offre aussi la place pour exprimer les peurs et les angoisses, sans les cacher et les nier. Juste les dire et les partager avec le lecteur.

S’accrocher à la vie. Parle-moi d’un beau cliché. Parle-moi d’une belle calice de niaiserie. Comment dire? On s’accroche pas à la vie. Personne s’est jamais accroché à la vie. On la laisserait aller, si on avait le choix, mais c’est pas comme ça que ça marche. C’est elle qui s’accroche, avec ses ongles de dix pouces de long ben plantés dans nos corps cancéreux sans défense.

Une chronique de ce livre parlait de « mains sur l’épaule » et c’est cela que procure les sept nouvelles d’Antoine Desjardins, un sentiment de réconfort pour nous dire que le monde dans lequel nous vivons est fragile, tout comme les êtres qui le peuplent parce qu’il faut « Prendre soin de tout, en particulier de ce qui est en train de disparaître. »

Peu habituée aux lectures de nouvelles, j’ai pourtant particulièrement été touchée par certaines d’entre elles, allant jusqu’au coup de cœur pour la première et la dernière. Si vous voulez lire des histoires où les oiseaux disparaissent, où les baleines envoient des signes, où un frère trouve enfin le sens de sa vie, où un orme possède de la magie jusqu’au bout de ses branches, où la tristesse et l’humour se rejoignent toujours, partez à la découverte de ces sept histoires. Il y a de l’espoir, de la nostalgie, de la vie et de la mort. S’il y a un bémol à émettre c’est l’absence de personnages féminins mis en avant (sauf dans une des nouvelles).

– Indice des feux d’Antoine Desjardins, Editions La Peuplade, Janvier 2021, 360 pages –

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.