Elle (Partie 1 )

DSCN5529

1 mars 2012

(Partie 1 )

Elle…

 

Je l’aime! Quoi dire de plus? Elle est mon amour, ma vie! Celle pour qui je serais prêt à tout, pour qui je donnerais ma vie!

Depuis déjà plus d’un an, nous sommes toujours à la même étape : l’étape de l’amitié. Mais… j’aimerais tant que tout ça évolue. Qu’elle soit plus qu’une simple amie. J’imagine que c’est moi qui devrais faire le premier pas!… Après tout, n’est-ce pas ce que les filles attendent d’un gars? Je ne sais plus.

Et puis… une amitié qui évolue, n’est-ce pas une mauvaise idée? L’idée de la perdre à jamais si ça ne fonctionnait pas… Non! Et pourtant, je ne peux plus en rester là.

Je la vois arriver dans la gare du métro, ses longs cheveux blonds lui tombant en cascade sur les épaules, ses yeux bleus brillants en me voyant et son visage toujours aussi souriant…

— Frédéric! Elle me crie avant de m’enlacer.

Je la serre fort contre mon cœur en prenant une bouffée de son odeur fraiche.

— Vanessa! Comment vas-tu aujourd’hui?

Son sourire s’évanouit un peu.

— Plus ou moins bien, mais je t’en parlerais après le film. Ça te va?

Elle essaie de sourire en coin, comme pour cacher son petit malaise.

— Oui, bien sûr!

Comme chaque samedi depuis presque une année, on va au cinéma près de la gare ensemble. C’est le seul jour de la semaine où l’on peut se voir, mais c’est aussi le plus beau! Oui… parce qu’elle est là!

Elle regarde les films qui sont à l’affiche avec un sourire amusé. Je la regarde faire, les yeux brillants. Elle est tellement merveilleuse!… mais je ne sais pas comment lui dire! J’ai tellement peur qu’elle ne comprenne pas…

— Le porte-bonheur! Avec Zac Efron! Ouah! Il est sorti? Je veux aller voir celui-là! Mon amie a lu le livre et n’arrêtait pas de m’en parler! Sans rigoler, j’avais vraiment hâte de le voir!

Je lui fais un grand sourire.

— Alors, allons voir celui-là!

— Merci!!

Elle me donne un petit baisé sur la joue avant de m’attraper par la main et de me traîner en fil derrière les guichets où l’on achète les billets.

Dès que l’on entre dans le cinéma, on s’achète un grand pop-corn et une grande slotch pour les deux; bleue, notre couleur préférée. On va ensuite s’asseoir sur les sièges du centre de la salle, dans la quatrième rangée précisément. Après s’être assise, elle me fait un grand sourire.

— Je crois ne jamais te l’avoir dit, mais… merci Fred! Merci pour toutes ces journées au cinéma et… ben d’encore me parler et me voir même si j’ai changé d’école il y a quelques années de ça…

— Pourquoi n’aurais-je pas voulu te revoir?

Elle pince ses jolies lèvres l’une contre l’autre.

— Tu es le seul qui me parle encore… Le pire dans tout ça, c’est qu’on se parlait à peine quand on était dans la même école et maintenant… tu es mon meilleur ami. Tu le sais, ça?

— Oui…

Les lumières se ferment doucement dans la salle, annonçant ainsi que le film va débuter bientôt. Vanessa pose doucement sa tête sur mon épaule.

Je ne peux me retenir de sourire même si le fait que je ne sois qu’un simple ami pour elle me blesse beaucoup. Mais… m’a-t-elle dit ça seulement parce qu’elle avait peur que l’on perdre notre amitié si elle me disait qu’elle m’aimait? Est-ce qu’elle a ces mêmes peurs que moi?

Je ne sais plus… Je manque toute la première moitié du film en me posant des petites questions dans le genre et, finalement, j’en viens à une conclusion : après le film, je lui dirais tout!… que je la veux plus qu’en amie et… je lui dirais que je l’aime!

Je lui serre alors la main puis je regarde le personnage principal du film, Logan qu’il s’appelle, marcher avec son chien. Je crois que c’est la première fois que je m’intéresse au film depuis qu’on est là! Alors j’essaie de me concentrer…

Un peu plus tard durant le long métrage, Vanessa me prend dans ses bras et me serre tout contre elle en posant de nouveau sa tête sur mon épaule. Je vois une larme couler le long de sa joue.

J’imagine que c’est à cause du film qui joue. Les filles sont toujours très émotives dans ce genre d’émission.

Le film fini quelques minutes plus tard. Je garde sa main dans la mienne jusqu’au moment où l’on sort de la salle de cinéma.

à suivre…

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.