D’un jour à l’autre, des petits cailloux sur le chemin … (246)

  Suivons à nouveau cette semaine les pas de Saverio.

           LES JUIFS

djal-246a

 Partis. Partis pourquoi ? Berbères vous étiez, vos khizanas les plus nobles et de très beau fleuron.

         On vous consultait.

         Hommes et femmes du Livre, honneurs à vous qui nous avez précédés.

         Partis pourquoi ?

         De dents dressées – une blessure pour la photographie – il ne reste que ksour brûlés d’absence, même plus de plaintes, de rire, l’eau, son mouvement de noria.

         Le triste silence des lieux.

         Un jour j’ai rêvé que j’étais Taleb, et tout de blanc vêtu, calotte, penché, les mains lisses couvant les divines Ecritures, rangeant cela comme osselets ou dominos. L’os du savoir s’avale dru et reste en gorge.

          Et le bois de la table était blanc.

          Rangeai tout dans l’ordre de l’étude – pénombre de la pièce.

          Et mon cœur était blanc.

          Sauf qu’à un moment retournant les cartes ou dominos, je découvris que l’ordonnance était écrite en Hébreu.

          Les pattes griffues de l’Ecriture ne saignaient même pas, contrairement aux lettres d’or ou de sang de nos murs aveugles et criards qui aboient un son muet.

          C’était temps de Psychanalyse. Pourtant le lendemain j’ai dormi tranquille. Intelligence juive.

                On a coutume d’aborder le Judaïsme en Méditerranée et au Désert par l’évocation de l’Âge d’Or d’Al Andalùs, et de son versant somptueux pour lequel on use très amoureusement de l’appellation ‘’ d’Andalousie heureuse ‘’. Ce grand moment spirituel et d’harmonie entre les pensées Juive, Chrétienne, et Musulmane, remonte comme fait culturel du Sud de l’Espagne jusqu’en Septimanie, tandis qu’il trouve un terreau naturel au Maroc.

         C’est sous de grands Califats que l’on voit émerger sous le sceau de l’Islam des phares de la pensée et de l’expérience mystique comme Averroès – Ibn Rusd  ( 1126 – 1198 ), un pont, lequel en fin connaisseur de la pensée grecque ( Aristote ) et de la métaphysique juive, puisqu’il vit au sein même de communautés rabbiniques, accomplit une œuvre gigantesque de commentateur, à son tour commentée par des penseurs juifs, dont le célèbre Moïse Maïmonide ( 1138 – 1204 ), lui-même ‘’ médecin de l’âme ‘’ comme Averroès, et d’autres ses contemporains, tradition dont on retrouve la trace déjà bien avant lui sur le pourtour de la Méditerranée dans les Califats du Caucase, de Crimée et des Balkans, et de l’émirat de Sicile ( 948 – 1091 ) , pensée ici magnifiée.

         De l’œuvre de Ibn Sina en Orient à celle des philosophes andalous on découvre l’héritage protéiforme ( dit de l’école de Cordoue ) qui fait la richesse de la culture Sépharade en dialogue avec les pensées Arabe et Chrétienne par le partage de l’étude de la Cabbale, entre autre. Cette culture s’étend au Maroc dans des villes prestigieuses telles que Fès et Meknès, et en Algérie Tlemcen ( tombeau du Grand Rabb ).

         Sous l’appellation de ‘’ Maures ‘’ on a pris l’habitude de simplifier à l’extrême la perception, mais aussi l’imaginaire attaché à des mondes qu’on ne comprend plus guère et qui se caractérisent par la complexité. Ainsi l’on oublie que l’expansion arabo-musulmane de l’Hégire fut essentiellement en Afrique du Nord et en Espagne le fait de populations berbères. Parmi eux, comme emportés dans les bagages, on trouva quelques pieux commentateurs de la Mishna. Au grand Désert du Sud et au Sahara de nombreuses tribus se distinguaient par leur adhésion au Judaïsme depuis la nuit des temps. Une antique présence Chrétienne y fut très tôt attestée. Ces hommes et leurs cultures coexistèrent en grand cousinage fort longtemps. Leurs khizanas ( bibliothèques ) enrichissaient l’expérience des uns et des autres.

         Le ‘’ Décret Crémieux ‘’ de l’Administration coloniale à l’époque française, dit de ‘’ l’assimilation des Juifs ‘’, porta un coup fatal à cette harmonie pluriséculaire, et peut-être millénaire.

djal-246b

Texte et photos Saverio Maestrali

         Belle semaine

         François

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.