D’un jour à l’autre 479 : la non-dualité dans le Christianisme.

Biographie -extraits- (wilkipédia).

Maître Eckhart est né en 1260 environ à Hochheim (Thuringe). Il entre au couvent dominicain d’Erfurt en 12753. Il fait ses études d’arts à Paris (hypothétique), puis ses études de théologie à Cologne vers 1280. […] À partir de 1294, il devient prieur d’Erfurt et vicaire de Thuringe. Il élabore les Entretiens spirituels (ou Instructions spirituelles suivant la traduction), « que le vicaire de Thuringe, prieur d’Erfurt, frère Eckhart, de l’Ordre des Frères Prêcheurs, eut avec les fils spirituels qui lui posaient maintes questions pendant leurs discussions du soir », ainsi qu’il est rappelé au début du livre3.

En 1307, Eckhart est Vicaire général de la province de Bohême. Il accède au titre de Maître magister actu regens à Paris en 13111313

En 1325, une enquête diligentée par l’évêque de Cologne expose les premiers soupçons sur son orthodoxie. Un dominicain et un franciscain dénoncent en 1326 certaines de ses propositions à l’Inquisition. […] La procédure lancée contre lui est dite « Pro movente » : en ce cas, le prévenu ne bénéficie d’aucune présomption d’innocence et doit se justifier. Ses deux dénonciateurs seront dans l’année suivante poursuivis pour calomnie, désobéissance et diverses autres fautes qui leur valurent d’être arrêtés et maintenus en cellule fermée.

En 1992, la demande de réhabilitation de Maître Eckhart soumise par le Chapitre général dominicain aboutit à un jugement déclarant que sa réhabilitation n’a pas lieu d’être. […]car il n’a jamais été condamné en son nom propre, que c’est seulement le cas de certaines de ses propositions ; par conséquent nous sommes parfaitement libres de dire que c’est un bon théologien orthodoxe7. »

***

      CITATIONS

****

****

****

« La fin dernière de l’être, ce sont les ténèbres ou l’inconnaissance de la déité cachée qui fait briller la lumière. » (14)

****

****

****

Le non-agir

****

Commentaire de l’auteur de l’article :

« L’âme cherche éternellement cette mort.

Quand l’âme est tuée dans les trois personnes

Elle perd son néant et est jetée dans la Déité »(20)

Sermon 40 DW 1 PAGE 278

Sources : Revue des Sciences Religieuses, tome 67, fascicule 4, 1993. Voies négatives.

Dieu comme Non-être d’après Maître Eckhart [article]

11 – 22

Emilie Zum Brunn Agnès Hérique [Traducteur]           

****

Pour terminer  je joins à ces citations un petit passage du livre : Maître Eckhart : Être Dieu en Dieu. Textes choisis et présentés par Benoît de Ryke.

Editions points/Sagesses.

Le petit château fort dans l’âme :

«  […] mais je ne vous ai pas dit ce qu’est ce petit château fort. […]

          Il est aussi absolument un et simple que Dieu est un et simple, de sorte que l’on est capable selon aucun mode d’y regarder. »

« Cette même puissance […] dans laquelle Dieu fleurit et verdoie avec toute sa divinité […]

Voyez, notez-le bien ! Si un et simple, au-dessus de tout mode, est ce petit château fort dans l’âme, […]que cette noble puissance dont j’ai parlé n’est pas digne de jeter une seule fois, durant un instant, un regard dans ce petit château fort, et l’autre puissance non plus dont j’ai parlé, dans laquelle Dieu arde et brûle avec toute sa richesse et tous ses délices, n’ose jamais y regarder ; si vraiment un et simple est ce petit château fort, si élevé au-dessus de tout mode et de toutes les puissances est cet Un unique, que jamais puissance ni mode, ni Dieu lui-même ne peuvent y regarder. En toute vérité, et aussi vrai que Dieu vit, Dieu lui-même ne le pénétrera jamais un instant, ne l’a encore jamais pénétré de son regard […] car cet un unique est sans mode et sans propriété. C’est pourquoi, si Dieu doit jamais le pénétrer de son regard, cela lui coûtera tous ses noms divins et la propriété de ses Personnes. Il lui faut les laisser toutes à l’extérieur pour que son regard y pénètre. Il faut qu’il soit l’Un dans sa simplicité, sans aucun mode ni propriété, là où Il n’est en ce sens ni Père ni Fils, ni Saint-Esprit, et où il est cependant un quelque chose qui n’est ni ceci ni cela.[…]

Ce que je vous ai dit là est vrai, je vous en donne la vérité comme témoin et mon âme comme gage. » (3)

Belle semaine

François

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.