"Carmen" – Prosper MERIMEE

Une belle et exotique nouvelle de Prosper Mérimée qui nous vient droit des contrées espagnoles, rapportée de ses passionnants récits de voyage.

L’auteur évoque avec malice le mythe de la femme vilaine (usant de ses charmes à profusion), manipulatrice mais fière ( ce dernier caractère que l’on retrouve également dans « Colomba »).

Cependant, l’aspect romantique que Mérimée dépeint dans le récit n’est pas pour correspondre au caractère de son personnage pionnier, à savoir la femme gitane (Carmen) : sorcière, éhontée et infidèle, ou du moins ne s’y associe pas comme je me le suis représenté au départ.

Cette oeuvre a toutefois le mérite de mettre en avant la passion d’amour qui tue et le désir flou qui consume les âmes : Une écriture séduisante avec un dénouement analogue à celui évoqué dans son autre récit  » Colomba », en l’occurrence marqué par une terrible vengeance.

12742725_10153963654619487_1854122149062640151_n.jpg

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.