Bilan : Lectures d’août ! #3

www.kizoa.com_collage_2016-08-01_19-16-34Bien le bonjour ! – ou le bonsoir -. On se retrouve presque deux semaines en retard pour le bilan des lectures du mois d’août. Avec la rentrée et tout ce qu’elle implique, je n’ai pas trop eu le temps de m’occuper du blog et de rédiger cet article mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais, donc c’est parti pour un thriller, de la fantasy et avec une touche poétique !

kopjpOn commence tout de suite avec ma première lecture de ce mois qui n’est autre que Dragon Rouge de Thomas Harris, premier tome de la saga Hannibal. Alors qu’Hannibal a été arrêté depuis plus d’un an, une série de meurtres frappe les Etats-Unis, tous sont ritualisés et sont signés d’un certain « Dragon Rouge ». Will Graham part à sa recherche grâce à son aptitude particulière à reconstituer les meurtres en se mettant à la place des meurtriers mais dans cette sinistre et difficile enquête, il va devoir contacter en prison celui dont le psychisme se rapproche le plus du sien, c’est-à-dire, Hannibal Lecter lui-même… Une amie m’a donné ce roman en connaissant pertinemment mon amour pour la série Hannibal et sachant que je n’avais alors jamais lu les romans dont elle est en partie adaptée. Ce que j’ai trouvé le plus intéressant, c’est qu’Hannibal est déjà en prison et que malgré tout, Will fait appel à lui. Le lien qui les unit est toujours aussi effrayant et fascinant et ce, malgré ce que voudrait Will. En gros, c’était une lecture bien sympathique dans laquelle le meurtrier lui-même est très approfondi et pour lequel on ne peut s’empêcher d’éprouver de la compassion. A lire, et à voir aussi puisque la série est juste géniale !

chroniques-du-monde-merge-tome-1-nihal-de-la-terre-du-vent-101144-250-400Le second livre est un roman que j’ai pioché dans la bibliothèque d’un proche. Il s’agit d’un roman de fantasy. Dans le Monde Emergé, la Terre du Vent n’a pas encore été touchée par le Tyran qui s’empare peu à peu de toutes les régions. C’est dans celle-ci que grandit Nihal, notre héroïne. Garçon manqué et fille d’un célèbre armurier, elle passe son temps à se battre et à s’entraîner dans le but ultime de devenir une guerrière afin de combattre l’armée du Tyran ainsi que l’injustice. Cependant, la nuit, des voix plaintives et des images de massacres hantent ses rêves en demandant vengeance, alors que le Tyran finit par envahir la Terre du Vent. C’est ainsi que les cauchemars de Nihal deviennent réalité et qu’elle se voit obligée de partir à la guerre et à la recherche de son passé… L’auteure est une écrivaine italienne que je ne connaissais pas et mon avis sur ce roman est assez mitigé. C’était sympa à lire mais terriblement cliché. Oui, j’avais juste hâte de le finir. Vous voyez le genre de roman où tout est prévisible mais que vous lisez quand même pour vérifier que vous aviez raison ? Et bien voilà, c’est le cas avec celui-ci, rien d’exceptionnel donc. Cependant, la fin et le début du tome deux s’annoncent intéressants, à voir si j’ai du temps…

le-clezio-mondo-folioLe troisième livre lu est un recueil de nouvelles de Le Clézio, romancier du XX-XXI, intitulé Mondo et autres histoires que j’ai absolument a-do-ré. Je ne vais pas vous faire un résumé de toutes les nouvelles car cela serait inutile mais juste vous dire que c’est magnifique. Tous les personnages, de Mondo l’enfant voyageur venu d’ailleurs, l’enfant qui passe ; Lullaby la voyageuse, Juba le sage, Daniel qui n’a jamais vu la mer jusqu’à tous les autres, nous sont montrés comme des « enfants-fées » qui sont là pour nous guider à travers les abîmes d’un monde dans lequel il n’y a plus d’espoir, dans un monde que seule la rêverie enfantine peut éclairer à nouveau. Tous les personnages sont soit des enfants, soit des adolescents, qui quittent la ville pour la nature ou au contraire, tente d’illuminer la société éteinte. Mondo illumine tous les endroits par lesquels il passe, tout est beau quand Mondo est là et quand il disparaît, la lumière s’évanouit avec lui. Tout ce qui avait été enchanté par son regard n’est plus. Il y a aussi un très grande place accordée à la nature dans ce recueil, la nature originelle, le retour aux source qui de nouveau s’oppose à la société organisée des adultes. Le regard de l’enfant, l’adulte aveugle ; la nature nourricière, la société organisée, presque tout est binaire et incroyablement poétique mais comment vous parler de poésie en quinze lignes ? Je vous laisse avec ces citations, elles vous parleront davantage. Lisez-les, c’est sublime.

« Le mer est comme cela : elle efface ces choses de la terre parce qu’elle est ce qu’il y a de plus important au monde.» Lullaby

« Quand on regardait les insectes, on perdait sa taille et on commençait à comprendre ce qui vibrait sans cesse dans l’air et sur la terre.» Les Bergers

la_vie_mode_d_emploiEnfin, on finit avec un gros roman que j’ai eu à lire pour les cours et que j’ai adoré. Il s’agit de La Vie Mode d’Emploi de Perec. Nous suivons un immeuble, dans une rue parisienne de l’année 1975 où la vie quotidienne de tous les personnages nous est racontée, des personnages habitant toujours l’immeuble mais aussi des anciens locataires et toutes ces histoires nous sont racontées dans le désordre. Il s’agit en partie de tout reconstituer en lisant, de revenir sur ses pas pour se rappeler qui est qui, ce livre est un puzzle et c’est un véritable régal. Le narrateur nous raconte la vie quotidienne et répétitive de tous les locataires, il s’intéresse aux petits détails, aux descriptions (et il y en a beaucoup) mais tout cela sans se priver des plaisirs de la fiction. Ce roman est constitué de « romans ». Il y a des histoires enchâssées avec certaines qui relèvent du policer, d’autres un peu plus du roman « sentimental », des magouilles, des histoires un peu plus grotesques qui font esquisser un sourire comme celle de l’homme qui fit exploser son appartement après une expérience et qui perdit deux doigts, avant de se retrouver en hôpital psychiatrique. Le narrateur prend de la distance avec ces personnages et je vous assure que c’est un pur régal. Une expérience unique. C’est le genre de roman que j’ai lu allongé sur mon lit tous les jours durant plusieurs heures et ça se dévore. Je ne peux que vous le conseiller !

Pour finir, c’était un mois d’août avec des lectures très différentes, de très bonnes surprises et des découvertes un peu moins intéressantes. J’espère que vous trouverez peut-être quelque chose qui vous intéressera là-dedans et nous, on se retrouve pour un prochain article !

Références : Dragon Rouge chez Pocket : 6.95 ; Nihal de la Terre du Vent Pocket Jeunesse : 8.20 ; Mondo et autres histoires folio : 15.25 ; La Vie Mode d’emploi en Livre de poche : 8.60.

Chaïnesse

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.