13 à table ! (2019)

13 à table ! a été lu avec le club de lecture pour la rencontre du 18 janvier 2019.

13 à table ! est LE recueil de nouvelles à s’offrir et à offrir tous les ans depuis 2014. Pourquoi ? Parce que sa conception est entièrement bénévole et que tous les bénéfices sont reversés aux Restos du Cœur. Son prix est rond, 5 euros, et il y a de fortes chances pour que les lecteurs retrouvent dans la liste quelques auteurs qu’ils aiment déjà. Qu’ils se réconcilient avec d’autres aussi. Qu’il fasse des découvertes n’est pas exclu non plus. Il y a toujours un beau mélange de styles et un thème sur lequel fournir le travail. En 2018, il fallait plancher sur « la fête ».

Vu comme ça, ça fait rêver ! Sauf que pendant que les histoires défilent, le lecteur a l’impression d’être un professeur devant son paquet de copies attendant celle qui sera la plus originale autant dans le fond que dans la forme. Quand c’est joli, cela n’a pas grand intérêt, quand cela arrive à être intéressant, ce n’est pas vraiment bien écrit. Du moins, ce n’est pas original du tout. Il y a des tentatives d’humour ou de critiques mais la sauce ne prend pas. Heureusement, il y a des recettes qui fonctionnent toujours. Celle d’Eric Giacometti et Jacques Ravenne, par exemple. Heureusement, Philippe Jaenada a une fougue unique et redonne de l’élan à l’ouvrage. Un joli trio formé par Tatiana de Rosnay, Leïla Slimani et Alice Zeniter ferme la marche avec grande application.

Évidemment, l’exercice de la nouvelle est difficile. Évidemment, c’est facile d’aimer ou non en fonction d’affinités, de bons ou de mauvais souvenirs de lectures, de préjugés aussi. Cependant, même en oubliant de réfléchir à la qualité des intrigues, il y a clairement un manque d’unité dans cette entreprise solidaire. Tout le monde a fait le boulot, tout le monde a envoyé son petit texte qui lui ressemble par e-mail et voilà. C’est terriblement frustrant. Tant de plumes réunies, tant de personnages qui n’ont aucun lien et ne font donc pas réfléchir beaucoup, tant d’exercices d’écriture ou de réécriture perdus. À la bonne cause peut pourtant être alliée la richesse de l’art de conter, non ? À l’année prochaine quand même !

Présentation de l’éditeur :
5 ans, ça se fête !

• Philippe BESSON
• Françoise BOURDIN
• Maxime CHATTAM
• François d’EPENOUX
• Éric GIACOMETTI
• Karine GIEBEL
• Philippe JAENADA
• Alexandra LAPIERRE
• Agnès MARTIN-LUGAND
• Véronique OVALDÉ
• Romain PUÉRTOLAS
• Jacques RAVENNE
• Tatiana de ROSNAY
• Leïla SLIMANI
• Alice ZENITER

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.