Une journée à la mer avec les enfants de Camperrin, le 12 Mars 2011

Les enfants jouent sur la plage

Deuxième séjour en Haïti  depuis janvier et cinquième depuis la rencontre avec ce pays que je retrouve familièrement.  Il faut  dire que j’y ai maintenant quelques attaches… La petite famille va bien.

Chesnel et Louise avaient organisé par avance la sortie à la mer prévue depuis  plusieurs mois avec les enfants de la petite communauté située à Camperrin  dont nous prenons en charge la scolarité.

Nous étions partis la veille de Port au Prince car le trajet prend toujours 4 à 5 heures : certaines portions de la route sont encore un peu «secouantes».  En arrivant à la ville des Cayes le vendredi soir, nous sommes allés régler la location du minibus avec chauffeur, réservé préalablement.  Le rendez-vous est fixé à 8 h le lendemain matin à Camperrin.

Samedi matin 8h, nous retrouvons les enfants, Anne-Marie, notre référente de scolarité, et 2 parents qui nous accompagnent. Les enfants sont tous prêts, c’est l’aventure.   Ils n’ont jamais vu la mer,  jamais pris un bus,  jamais vu cette route en construction qui relie Port au Prince à Camperrin en passant par les Cayes et qui se prolongera plus tard on l’espère vers Jéremie au sud de l’île.

8 H, le bus n’est pas là. Il arrivera finalement à 9 h. C’est normal ! C’est enfin le départ, nous suivons en voiture.

Pour arriver à Port Salut notre point de chute, il faut repasser par la ville des Cayes et le trajet prendra environ 1H 30. De la voiture, nous voyons les enfants chanter dans le minibus. La veille nous avions révisé en voiture quelques jeux d’animation que  nous mettons en œuvre dès notre arrivée sur la plage et très vite les enfants participent avec entrain. Il est parfois difficile de sortir du carcan et des règles pour les adultes accompagnants. En fait l’éducation est assez rigide en Haïti et à l’école on ne « rigole pas ». Nous devons expliquer que l’objectif ici est que les enfants profitent pleinement de cette sortie et que nous ne sommes pas dans le cadre scolaire. Nous avions par ailleurs déjà remarqué que certains enfants étaient assez timorés  ne s’autorisant pas à sourire, et mettant constamment leurs mains devant la bouche pour s’en cacher.

This slideshow requires JavaScript.

Après les jeux, baignade générale, certains ont peur d’aller dans la mer. Finalement nous réussirons à les faire se baigner tous. Ils découvrent que l’eau est salée !  ça pique les yeux ! c’est  une surprise. Après la baignade, nous nous installons à table sur la plage pour manger les poissons grillés + bananes plantain …les enfants mangent avec appétit. Ensuite encore une grande balade sur la plage avec recherche de beaux coquillages et cailloux. Je suis surprise de voir à quel  point les enfants s’accrochent à nous. C’est une belle expérience vécue.

Nous repartons vers 16 h et nous quittons le minibus aux Cayes car nous devons rentrer sur Port au Prince le soir même.

Le bilan de la journée est plus que positif bien que l’aspect organisationnel soit lourd en Haïti. Les enfants nous ont vraiment donné l’impression d’être heureux de cette ouverture au monde. Forts de cette première expérience, nous envisageons une sortie ultérieure dans l’année avec 2 animateurs formés (pour les raisons évoquées plus haut) et un seul parent car il est essentiel d’avoir toujours l’œil d’une personne de la communauté sur nos activités avec les enfants.

Cordialement,

La secrétaire, Catherine PERRICHON.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.