Toyota investit plus de 500 millions dans ses usines Ontarienne

Benoit Charette

Toyota renouvelle sa confiance dans ses usines canadienne en investissant 545 millions pour la modernisation des usines de Woodstock et Cambridge, en Ontario. Les gouvernements fédéral et ontarien consentent des prêts remboursables d’un maximum de 71 millions chacun.

Toyota RAV4 EV Concept 2010

Les gouvernements justifient ses prêts en affirmant qu’ils servent à protéger 6 500 emplois dans les usines ontariennes.

Les fonds serviront notamment à l’achat de machinerie, à la rénovation d’un atelier de peinture et à la mise au point de véhicules plus verts. Il s’agit du premier investissement gouvernemental d’importance depuis qu’Ottawa et Queen’s Park ont sauvé Chrysler et General Motors de la faillite, durant la crise de 2008-2009.

Il n’est pas clair, pour l’instant, si le projet mènera à un accroissement de la production aux usines de Cambridge, où sont assemblés les modèles Corolla et Lexus RX350, tout comme à celle de Woodstock (RAV4). Les deux usines emploient actuellement 6 500 travailleurs. La production du constructeur japonais y avait connu un ralentissement, en raison d’une pénurie de pièces causée par le tremblement de terre au Japon en mars dernier.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.