Stella, la nouvelle étoile de sœur Agnès

Les nouvelles de Bangui sont rassurantes depuis quelque temps. A Bangui seulement car à l’intérieur du pays la violence est toujours extrême et la population continue à fuir.
Dans la capitale, donc, le calme revient petit à petit. La sécurité et la prudence dans les déplacements restent malgré tout d’actualité. Les banguissois n’ont plus confiance et la ville n’a pas retrouvé son activité d’avant le coup d’état ni son effervescence… des voitures plein les rues, des klaxons rutilants!! Les militaires sont présents partout et une ambiance pesante règne toujours.
Et puis surtout les habitants font face à une extrême précarité. Elle était déjà bien présente avant le coup d’état. Désormais elle est au-dessus de tout. Les hôpitaux sont pleins et comme d’habitude dans pareille situation ce sont les enfants qui en pâtissent le plus : dénutrition, malnutrition, maladies. Ils sont des centaines au service pédiatrique de l’hôpital.

Stella, 1,080 kilo
C’est le responsable de ce service justement qui a une nouvelle fois fait appel à notre sœur Agnès. Comme a son habitude elle a dit oui pour recueillir une petite fille de 1,080 kilo, née prématurément. Elle l’a prénommée Stella, la nouvelle petite étoile de l’orphelinat La Goutte de Lait. La petite est arrivée voilà 15 jours maintenant et sa vie ne tient qu’à un fil. Sœur Agnès veille sur elle et la nourrit à la seringue, mais elle doit aussi gérer des maladies dues aux parasites. Stella survivra-t-elle? Sœur Agnès accomplira-t-elle un nouveau miracle? Elles se battent toutes les deux pour que la vie prenne le dessus et que Stella, comme Marie-Tendresse ou encore Adora, puisse s’épanouir.

Changement de maison?
Tous les enfants de l’orphelinat La goutte de Lait vont bien. Trois d’entre eux sont partis récemment avec leurs parents et ont regagné la France.
D’autres sont arrivés : Auguste, Paola, Ketson, Bénie-Lucienne et Stella ont rejoint sœur Agnès dans sa petite maison. Ils sont actuellement toujours une quinzaine d’enfants.
La saison des pluies fait de gros dégâts et la petite cuisine extérieur n’est plus utilisable. Le toit s’est écroulé ainsi qu’un pan de mur. Dans quelques semaines, la pluie va diminuer et ce sera le moment de réparer. L’association Singuila attend le devis que sœur Agnès a demandé et nous l’aiderons évidemment.
Pour autant ces travaux se feront seulement si la responsable de La Goutte de Lait et les enfants restent dans cette maison.
En attendant que notre projet de construction ou d’achat d’une maison aboutisse, nous avons proposé à Agnès de trouver une maison plus grande, plus confortable pour l’accueil des enfants et évidemment nous lui avons proposé d’en payer le loyer et de l’aider pour le fonctionnement. Elle a peut-être trouvé… Ce serait une excellente nouvelle. Elle est en attente du contact avec le propriétaire. Nous en saurons plus dans quelques jours.

Parrainages
Avec l’arrivée de nouveaux enfants, ce sont de nouveaux parrainages que sœur Agnès nous a demandé. Après Valdia (comme l’an passé), Bénicia et Auguste, Bénie-Lucienne, Paola et Ketson ont trouvé des parrains et marraines qui financeront leur scolarité. La rentrée est prévue pour le 1er octobre et sœur Agnès inscrit les enfants le plus tôt possible pour qu’ils aient de la place. Espérons que la scolarité de tous ces enfants ne sera pas remis en question par de nouvelles violences.

Singuila pour vos parrainages et vos soutiens. A très bientôt pour des nouvelles de Bangui. Merci.

Isabelle Forboteaux

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.