Si ça saigne de Stephen King


Si ça saigne de Stephen King – Editions Albin Michel

Si ça saigne de Stephen King, présentation

Il a rencontré Mr Harrigan très jeune. Il travaille pour lui quelques heures par semaine. Mr Harrigan lui offre chaque année des tickets de tombola. Il vit avec son père car sa mère est décédée.

Une relation avec Mr Harrigan va se nouer.

Avis Si ça saigne de Stephen King

J’essaie de lire un Stephen King par mois, au moins tous les deux. J’en ai quelques uns dans ma PAL et souvent, j’achète les dernières parutions. Cela a été le cas pour Si ça saigne. J’ai adoré la couverture et je l’adore encore plus lorsque je l’ai détaillée. Lors de mon achat, je n’étais pas au courant que c’était des nouvelles. Est-ce que cela m’aurait freiné ? Possible car je ne suis pas forcément amatrice de nouvelles. Mais Stephen King me permet de renouer avec le genre. Quatre nouvelles, certes, plus ou moins courtes, mais franchement réellement abouties. L’une a ma préférence, c’est la plus longue et c’est Si ça saigne. Les autres sont très bien, je dois l’avouer et j’ai passé un très bon moment de lecture.

Un peu de fantastique, oui. Des enquêtes, aussi. Un écrivain, forcément. Tout le style de Stephen King et le lecteur est forcément addict. L’auteur sait toujours se renouveler, malgré le nombre incroyable de romans écrits mais souvent avec ces thèmes de prédilection. J’ai bien aimé les explications quant aux nouvelles, en fin de livre.

Stephen King est très fort pour décrire ses personnages principaux, leur caractère, comment ils pourraient plonger dans la folie, comment ils s’arrangent avec leur vérité, leurs rêves, leurs hallucinations. Car est-ce vrai ce que vit le héros dans Le rat ?

Fin du monde pratiquement, mais sans pandémie, suite au décès d’un homme assez jeune et dont les affiches se retrouvent partout. Mais Stephen King a décidé de le faire vivre avant la maladie, c’est-à-dire quand il était jeune mais aussi lors d’une rencontre avec un musicien de rue.

Toute personne a des rêves, mais le quotidien, la vie en général font que ces rêves sont peu à peu oubliés, malheureusement. C’est le lot de tous, pratiquement. Est-ce que vivre selon ses rêves, selon ce que l’on souhaite réellement permettent de changer une vie. Et comment faire pour s’arranger avec sa propre vérité.

Vive critique de la société américaine, des médias qui n’attendent que le sang, les catastrophes pour nourrir ce que la société demande, soit que le malheur ne les frappe pas encore. Des médias qui veulent être les premiers pour couvrir les évènements. Le sujet de Stephen King est vraiment bien trouvé avec ces métamorphoses qui se déroulent sur plusieurs années. En plus, Stephen King démontre que chacun peut être plus sensible que d’autres pour enquêter, pour trouver des éléments à charge, des éléments qui peuvent sembler surnaturels. Critique également de Trump, mais cela ce n’est pas la première fois pour l’auteur. Et puis, c’est l’arrivée des téléphones portables Apple et les premières connexions Internet.

Toujours un style percutant avec des apartés dans les phrases qui permettent de souligner les propos du héros ou ses pensées.

Les quatre nouvelles sont :

  • Le téléphone de Mr Harrigan
  • La vie de Chuck
  • Si ça saigne
  • Rat

Si ça saigne de Stephen King

date de sortie : 17 mars 2021

Editeur : Albin Michel

Isbn : 978-2-226-45105-7

Nombre de pages : 458

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.