Qui sera le suivant? (article 19)

C’est encore moi!

Je me sens prête pour franchir la prochaine étape, soit celle de diminuer encore ma consommation de médicaments. J’attends le choix du chef (de mon neurologue!).

Peut-être  vous demandez-vous concrètement comment je sais que c’est le temps de diminuer?

Parce que la danse à St-Dilon est revenue… mais pas pour longtemps. Quand j’avais trop de dopamine dans le corps, je dansais beaucoup pour rien. Depuis hier, j’ai remarqué que ça recommençait. Avertissement: il y a trop de dopamine naturelle et artificielle ensemble. Mon cerveau continue de créer des neurones « touts neufs », grâce à l’hypnose et par conséquent, produit de la dopamine.

De plus, je ne sais pas si mon explication a du bon sens, mais si je me réfère au Guide InfoParkinson de la Société Parkinson du Québec, il est écrit: » Les dyskinésies surviennent le plus souvent en milieu de dose et sont secondaires à un NIVEAU TROP ÉLEVÉ de lévodopa au cerveau. »  Je m’appuie sur cet énoncé…

Je suis tout simplement ravie de danser pour rien et que ma mâchoire s’agite aussi inutilement car… c’est le signe qu’un autre changement s’impose pour moi.

En tout cas, chose est certaine, je ne suis pas OFF. J’ai de l’énergie à vendre. Je fais milles et une chose chaque jour, calmement, et je roule ma bosse comme on dit.

Je l’ai déjà dit je pense… Je crois bien que l’écriture avec la main droite s’améliore de fois en fois. Je pratique avec cette main pour que mon cerveau comprenne que c’est elle la main dominante maintenant.

Chow!

Diane P.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.