Pladoyer pour les médecines douces (article 22)

Plaidoyer pour une médecine de santé. Voilà un des volets du livre « La mafia médicale »  par Guylaine Lanctôt, M.D. aux Editions Voici la clef. Quand on lit ce livre, ça nous donne le goût de se prendre en main. Voici quelques extraits qui m’ont « fouettés »..

« …la maladie ne commence jamais dans le corps à moins d’un accident quelconque. La santé commence en général  à se détériorer dans l’âme, dont l’altération affecte immédiatement les corps invisibles.

La maladie est un dérèglement de l’âme. Si nous voulons tirer profit de la maladie, nous la considérons comme une alliée que nous avons appelée pour nous aider à ajuster notre tir, à nous rencenter. Ceci veut dire que:

Nous sommes  responsables de notre maladie et nous avons fait en sorte- inconsciemment- qu’elle arrive. Nous sommes donc les maîtres de la situation et non pas victimes  des événements ou des gens extérieurs. »

L’auteure du livre (qui est  médecin, soit-dit en passant) fait la distinction entre la médecine actuelle, qui est une médecine de maladie, et la médecine de santé  qui est plus préventive et qui traite à la source.

« Contrairement à la médecine scientifique qui soigne la maladie, les médecines soignent le malade. Elles connaissent l’importance du terrain (état de santé général) et pratiquent une médecine de renforcement des défenses.

« Les médecines douces n’induisent pas d’effets secondaires. De plus, elles sont faites sur mesure pour chaque patient car même si les symptômes sont identiques, la cause du problème diffère d’un patient à l’autre. Elles sont lentes à agir mais elles sont beaucoup moins coûteuses que la médecine scientifique.  Et surtout, elles règlent le problème en profondeur. Elles libèrent le patient et les encouragent à l’autonomie.

« Quand la maladie physique  survient c’est que le problème de fond traîne depuis longtemps sans jamais avoir été identifié ni réglé et que tout l’organisme est épuisé. »

La saga de l’acupuncture

Pour ceux que cela intéresse, on trouve dans ce livre le résumé de la saga de l’acupuncture au Québec. Dr Lanctôt, l’auteure, énumère  tous les efforts entrepris par des groupes de pression très puissants pour éliminer la présence d’acupuncteurs devenue menaçante… Je n’en dis pas plus car je m’éloigne légèrement de mon discours, mais pas tant que ça finalement!

En tout cas, la lecture de ce livre a renforcie ma détermination  à me prendre en main.

Diane P

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.