Le marché mondial de l’auto en hausse de 5%

Benoit Charette

Malgré la crise au Japon, les inquiétudes autour d’une rechute économique en Europe et aux États-Unis, l’industrie automobile tient bon avec une hausse de 5% au premier semestre de 2011. La seule inconnue demeure la Chine qui commence à ralentir son rythme d’enfer.

hausse-mondiale-des-ventes-autos

En général, les constructeurs automobiles s’attendent à une progression continue des ventes mondiales après le creux de 2009. D’après les prévisions de constructeurs européens, le marché mondial devrait s’élever à 83 millions d’unités en 2013, puis à 93 millions en 2016. Volkswagen, de son côté, prévoit un marché à 87,8 millions de véhicules en 2013, selon une récente présentation aux investisseurs. En 2018, le seuil des 100 millions de voitures devrait même être dépassé.

Les six premiers mois de 2011 confirment bien cette tendance. Selon les données internes d’un constructeur, le marché automobile mondial a progressé d’environ 5,4 %, à 37,3 millions de véhicules au premier semestre, malgré les perturbations dans la production liées à la catastrophe du Japon. L’Archipel a été le premier touché avec près d’un mois de production perdu. Mais ses constructeurs relèvent la tête plus vite que prévu. Bien que les ventes aient chuté de 23 % au Japon en juin, elles se sont nettement redressées par rapport aux mois d’avril et mai, au lendemain du séisme qui a paralysé le pays.

L’Europe, elle, poursuit sa convalescence après le retrait des subventions publiques qui ont soutenu le marché pendant la crise.

Les États-Unis ont réservé une bonne surprise pour juin. Les ventes ont progressé de 7,1 % après un mois de mai légèrement décevant, en raison, notamment, des ruptures d’approvisionnement venues du Japon. Sur le semestre, la hausse atteint encore 12,8 %. Le Brésil, lui, dépasse les attentes. D’après l’agence Reuters, le marché devrait croître plus rapidement que les 4 % prévus par la fédération automobile brésilienne. Les ventes de juin, si elles déclinent légèrement par rapport à mai, ont marqué une hausse de 16 % par rapport à juin 2010.  La grande inconnue reste la Chine, premier marché mondial. Après un record en 2010, les ventes ont diminué depuis février. Et la fédération chinoise a prévenu que les prévisions de début d’année, à savoir une croissance de 10 % à 15 % des ventes, ne seront probablement pas atteintes.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.