Faut être disponible… (article 10)

Faut définitivement être disponible, lorsqu’on veut prendre soin de soi. Rien que ce matin, je viens de terminer à midi toutes mes obligations. Je ne pourrais jamais en faire autant si je travaillais encore.

Un aperçu…

Lever en retard (oups!) à 8h30 au lieu de 7 heures. Ca tombe mal parce que j’avais décidé que c’était aujourd’hui que j’espacais mes doses tel qu’entendu avec mon médecin. Les heures aujourd’hui seront 8h30 (7h en vérité), 11 h au lieu de 10, 14 h (au lieu de 13), 17h (au lieu de 16h) , 20 h au lieu de 19 h et … 23 h si possible au lieu de 22h. Je suis très habituée à ma routine du dodo à 22 heures…

Pour l’avant-midi, j’ai une auto-hypnose à pratiquer, environ 20 minutes d’étirements, 30 minutes de pratique de chant, arrosage des plantes, nourrir et sortir mon chien et celui de  ma voisine, me laver, m’habiller, me sécher et placer les cheveux, écrire un peu sur l’ordin, déjeuner bien sûr. Le temps passe si vite.

Spécialement, aujourd’hui, ma séance d’auto-hypnose a été formidable. En revenant sur la « terre », j’ai laissé échapper un grand soupir de satisfaction. Détente agréable, sourire accroché au visage, convaincue que j’ai encore fait du progrès au niveau de ma culture de future neurones!!!

Ca me donne des ailes.

Surtout qu’en ouvrant mon courriel, je reçois un bref message de Denise qui me dit: « Moi aussi j’ai diminué ma dose de médicaments avec l’accord de son DOC. Bravo! Je ne suis donc pas seule à être « écoeurée » de gober tout ce chimique. Si vous voulez m’envoyer vos témoignages de succès, n’hésitez pas à le faire. Ca m’aide dans  ma démarche.

Maintenant, je dois tester mon nouvel horaire quelques  semaines, et plus…

Diane

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.