[ EDITO ]

Depuis la nuit des temps, l’homme a l’idée qu’il doit se développer dans plusieurs domaines. En effet, il conjecture sur l’idée que s’il n’évolue pas, alors il stagne. De cette manière, l’homme admet la conception qu’il régresse. Il sied ainsi de le voir se naître, réfléchir, s’élaborer, se corriger, s’éclore, se renforcer et se ratifier.

Récemment, et pour être précis, dès le lundi 31 octobre 2011, nous apprenions que 7 milliards d’humains vivaient sur Terre ! Effectivement, nous comptons environ 232 000 habitants de plus chaque jour sur la planète.

Voilà que d’ici quelques temps, 2012 se présentera à toi cher lecteur : l’homme chemine à pas de fourmi mais le temps avance à pas de géant ! Les  nouvelles technologies de l’information et de la communication se voient tout autant crées qu’effacées. De cela découle la notion où il est possible de souligner que toute nation est victime d’un avancement technologique amenant l’idée d’un reculement du sentiment humanitaire. C’est donc tout un processus de destruction créatrice apparaissant comme si Schumpeter était un réel visionnaire qui doit être étudié. Faire avancer son humanité, c’est apporter sa pierre à l’édifice mais avancer technologiquement, est-ce réellement avancer humainement ? Alors que nous serons bientôt en 2012, on pourrait penser à une apocalypse alors que ce sont sûrement seulement nos mœurs individualistes qui s’éclipsent. Les nouvelles technologies de l’information et de la  communication ne traduisent sûrement pas une révolution mais une évolution certaine où chaque époque a sa renaissance numérique.

Nous allons donc, ensemble, avoir pour but l’élaboration d’une production d’informations sur ce sujet plus que jamais d’actualité. Ce modeste blog sera donc le support visant à préparer une veille informationnelle. Avant tout, il est important de définir certains termes. Lorsque nous ferons allusion aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, il s’agira en fait de toutes les avancées technologiques connues dans toutes époques confondues. Aussi, parler d’humanité dans ce devoir amène comme perception, l’idée que nous parlons de toutes sortes d’individus. Il s’agit donc d’un ensemble de recherches visant à étudier la globalité d’une société victime de multiples controverses majeures.

Pensons à notre humanité : unissons-nous, indignons-nous. Les nouvelles technologies sont-elles alors un BUZZ ou un BUG de manière structurelle ? Notre société de consommation nuit-elle véritablement à notre humanité ? Les liens virtuels nuisent-ils aux liens réels entre chaque individu de notre société actuelle ? C’est ce que nous allons étudier en profondeur. Ce sujet est pertinent car c’est en connaissant l’origine d’un malaise social que nous pourrons le corriger. En effet, si l’origine est corrompue, comment le reste pourrait-il découler de manière plus cohérente ?

Alors : Buzz ou Bug ?! :)
N’hésitez pas à laisser vos impressions car les critiques, c’est constructif !

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.