D’un jour à l’autre 360 :Carl Gustave Jung

Si vous ne faites pas face à votre ombre, elle vous viendra sous la forme de votre destin.

Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent

A mesure que la connaissance scientifique progressait, le monde s’est déshumanisé. L’homme se sent isolé dans le cosmos, car il n’est plus engagé dans la nature et a perdu sa participation affective inconsciente, avec ses phénomènes. Et les phénomènes naturels ont lentement perdu leurs implications symboliques. Le tonnerre n’est plus la voix irritée d’un dieu, ni l’éclair de son projectile vengeur. La rivière n’abrite plus d’esprits, l’arbre n’est plus le principe de vie d’un homme, et les cavernes ne sont plus habitées par des démons. Les pierres, les plantes, les animaux ne parlent plus à l’homme et l’homme ne s’adresse plus à eux en croyant qu’ils peuvent l’entendre. Son contact avec la nature a été rompu, et avec lui a disparu l’énergie affective profonde qu’engendraient ses relations symboliques.

Il ne s’agit pas d’atteindre la perfection, mais la totalité.

La clarté ne naît pas de ce qu’on imagine le clair, mais de ce qu’on prend conscience de l’obscur.

Carl Gustave Jung

Belle semaine

François

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.