Des nouvelles pas reposantes!

Ouf!

Ok, on doit vous paraître vriament très absentes. Peut-être pensez-vous que nous avons enfin atteint le BEIGE?!

Eh bien, non! N’ayez crainte!  Pour votre plus grand plaisir de lecteur… et notre super forme cardio-émotionnelle, nous vivons toujours une panoplie d’aventures!

Par exemple:
Je suis dans le rush jusqu’au cou parce que je déménage les affaires de mon ex chez ma mère où mon ex-belle-mère viendra les prendre. Ça, ça veut dire loader le char de copain qui fait Qc-Mtl toutes les semaines… un peu souvent.

Ensuite, j’me suis fait cracher dessus par ma coach d’écriture à notre dernière rencontre. Et comme c’est elle qui détermine si j’ai mon certificat ou non, et donc si ma cote Z devient catastrophique ou non… je dois m’en remettre à sa façon de voir les choses, même si c’est loin de moi. Et bon, j’avais que 16 jours pour partir sur une nouvelle idée et écrire un moyen métrage (entre 30 et 59p.). Ce qui explique d’ailleurs en partie que je n’aie pas beaucoup écris ici.

Ah pis, too bad, j’prends le temps de vous conter celle-là tant qu’à être là :

Dans mon scène-à-scène original, les filles étaient fan de Sex and the City.  Or, ma coach qui me sort «SATC, tant qu’à avoir des amies demême, pas besoin d’ennemies.»
J’étais genre : «EUH WTF?!»

Pire, elle me sort : «Tes personnages devraient faire qqchose pour qu’on voit qu’elles sont vraiment amies. Genre aller aux funérailles de la mère de l’une d’elles.»
Dans ma tête: «Ah oui. Comme quand les filles vont toutes à l’enterrement de la mère de Miranda, dans SATC. Et qu’elles louent un char même si elles savent à peine conduire et tout.  hum hum…»

C: «Je comprends même pas le succès de la série. Enfin, oui, c’est de la grosse production et c’est superficiel.»

J’ai réécouté les 6 premiers épisodes. Et avec qqun de pas fan pour être sûr que j’étais pas folle.
Bon, les émissions durent seulement 22 min chacune alors les sujets ne sont pas explorer en totale profondeur. Mais les filles sont de véritables amies. Elles ont des conversations et des préoccupations de filles. Elles sont là l’une pour l’autre. C’est souvent drôle et léger, mais ça aborde des sujets féminin qui ne l’avaient jamais été de la sorte à la télé auparavent. Bref, fuck you coach-qui-n’a-vu-que-les-bandes-annonces, visiblment.

Ensuite, que ce passe-t-il dans ma belle vie?

Je déménage avec mon amoureux dans 7 jours. Je remets mon scénario dans 3 jours. Et je passe 4 jours à Qc avant le déménagement. IHIH. Je rush ma vie, bref.

Ahhh pis, je me suis coupé un doigt et je ne peux plus travailler jusqu’à ce qu’il cicatrise un peu. Parce que c’est une bonne coupure fait avec un bon gros couteau à pain et que je travaille dans la bouffe. ByeBye, money.

Donc, comme je ne peux pas faire d’argent, je vis entourée de cartons. J’oscille entre faire des boîtes, planifier l’achat de peinture, le branchement internet, l’hydro, prendre un pichet de sangria de trop, revenir de manière epic chez moi (merci à A.nonyme pour ceux-là), écrire des scènes à l’infini et, je dois bien l’avouer, une petite addiction à TrueBlood (dont la fin de la deuxième saison est assez moche).  Ah pis, j’pus capable du côté trop fleur bleu de Sookie et Bill. Le reste de la série est génial, mais j’ai envie de les truicider à chaque fois qu’ils commencent à se minauder des âneries d’amoureux de 12 ans pendant 5 min/3fois par épisode! Pis, c’est pas parce que je suis frustrée! Mon chum est romantique et j’suis super heureuse… mais eux c’est juste overkétaine! Mais putain que le reste de la série torche! Bref, voilà.

Je vous quitte et je retourne à mon rush de vie. Et vous, la vôtre?

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.