Crimes de Ferdinand von Schirach/Gallimard/2011

Crimes 

Ferdinand von Schirach est avocat au barreau de Berlin. Dans ces nouvelles, il nous brosse le portrait de quelques criminels qu’il a défendus. Et ces descriptions nous en disent beaucoup sur la nature humaine dans ce qu’elle a de grand (cf. l’histoire de cette jeune fille qui tue son frère devenu un légume) mais aussi de fou (cf. la nouvelle « Synesthésie » qui fait froid dans le dos). Plongeant le lecteur dans tous les milieux sociaux, ceux des paumés, ceux des riches, Ferdinand von Schirach a l’art d’embarquer le lecteur au cœur d’un système judiciaire complexe. Fin psychologue, il sait aussi nous faire ressentir de l’empathie pour ces personnages réels sur lesquels il plaque des éléments fictionnels (cf. la dernière nouvelle).

Dans un style clinique, digne des plus grands journalistes d’investigation, l’auteur, dont c’est le premier livre, m’a fait penser à David Grann (« Un crime parfait » et « Le caméléon »).

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.