Comme des fantômes, Histoires sauvées du feu – Fabrice Colin

Synopsis : 
Que se passe-t-il quand un auteur abandonne ses personnages ? Quand l’Alice de Lewis Carroll oublie de fêter ses 130 ans ? Quand Peter Pan entend vous faire payer ses orientations sexuelles ? Que se passe-t-il lorsqu’un lecteur est pris au piège d’un cadavre d’histoire, qu’un détective devient fabriquant de spectres ou que la mort d’un poète fait surgir une forêt ? Expert en fantômes et en fées, docteur ès faux semblants et machinations troubles, Fabrice Colin possédait sur ces questions – et sur d’autres – des avis très personnels. C’était avant 2005 : avant qu’un incendie accidentel ne mette un terme brutal à ce qu’il appelait lui-même  » ma petite carrière d’ombres « . Ce recueil de nouvelles se veut hommage autant qu’étude ; s’y dévoile par à-coups une personnalité tourmentée et complexe dont les textes ici présentés ne sauraient suffire à épuiser pleinement le mystère. Suicide ou disparition ? Mythomanie chronique ou soif d’histoires compulsive ? La réponse, si elle existe, se trouve à l’intérieur.

Mon Avis:
 Après avoir suivi de loin la LC sur À vos souhaits, et les avis sur Bal de Givre à New York et autres ouvrages, moi, morue de mon état, je voulais découvrir l’autre poisson qu’est Fabrice Colin. Et c’est alors que lors de mes visites silencieuses sur d’autres blogs, (dont celui-ci) je découvre ce livre qui peu de temps après est proposé en part’ sur Livraddict. Je saute le pas et je découvre enfin l’auteur.

J’ai aimé/J’ai adoré : 
– « la magie » de certaines nouvelles telles que Leçon de nuit ou Le Coup du lapin.
– la préface qui m’a amusé et qui a donné plus ou moins le ton de cette anthologie
– les courts textes sur Grahame et Rackham qui donnent envie de les découvrir
– être transportée dans l’univers onirique de Fabrice Colin, même si parfois on en voit le « mauvais » côté
– retrouver des personnages comme Alice, le Lapin Blanc, Peter Pan, Dionysos…  dans les diverses nouvelles et les voir autrement

Je n’ai pas aimé/J’ai détesté : 
Une autre fois, Damon  parce que cette nouvelle a été difficile à lire pour moi non pas par le thème, mais parce que je ne comprenais pas ce que je lisais et puis certains passages sont terriblement « cru » surtout venant de Peter (dont j’ai la vision disneyenne -.-)
Intérieur Nuit, parce que le texte qui la précède la spoile tout bonnement. -.-
– avoir cette sensation de « bon dieu c’est quoi ce truc bizarre pourquoi je ne comprends rien » à chaque lecture du texte précédent les nouvelles

Je regrette :
– que l’auteur soit « mort » il ne pourra plus rien écrire (zut!)

En conclusion, 
Un recueil lu avec plaisir malgré les moments où je me perdais dans les bizarreries de l’auteur . Un livre qui nous a fait parlé (Lynnae et moi) durant notre lecture (quasi commune) et jasé (surtout le mini Rorschach p139 :P ).
Un livre qui m’a mis des étoiles dans les yeux, m’a fait hérissée le poil , sourire ou encore  grimacer.

Ce livre a été lu dans le cadre d’un partenariat Livraddict / Folio SF que je remercie grandement pour ce livre.

Bonne Lecture

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.