Chant du cygne pour la Mercedes Classe G

Benoit Charette

Elle a vu le jour en 1979 en Europe comme véhicule militaire a peine modifié pour une utilisation civile. 32 ans plus tard, à peine transformé, elle nous donnera ses derniers tours de roues.

Mercedes-Benz Classe G

Mercedes-Benz Classe G

Symbole d’une autre époque, cet utilitaire anti-écologique aura tout de même régné durant 32 ans, lorsque la majorité des modèles changent tous les 5 ans. Mais l’heure de la fin a sonné. Mercedes prépare deux éditions spéciales pour saluer ce départ. Tout d’abord, la BA3 Final Edition. Basée sur le châssis court, elle offre le choix entre un Diesel G 350 BlueTEC de 211 chevaux et le V8 essence G 500 de 388 chevaux, tous deux couplés à une boîte 7G-Tronic. Ce modèle à toujours été unique à l’Europe et ne viendra pas chez nous.

L’autre édition spéciale est baptisée BA3 Edition Select. Elle est basée sur le châssis allongé du G 500. Elle se différencie de la version classique grâce à sa peinture bi-ton, ses jantes de 18 pouces… A l’intérieur, on retrouve une sellerie cuir Designo porcelaine et noire. À noter que pour cette dernière année de production, la version AMG ne revient pas au programme. Pour ceux qui le désirent, il est tout de même possible d’avoir sur cette édition spéciale des roues AMG. Cette dernière édition est équipée du moteur V8 5.5  litres de 388 chevaux.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.