Apollo-calypse: la Lune terrestre a un nouveau cratère

Avec l’exploitation d’un forage d’une valeur de quelques milliards seulement (des pinottes, comme le voulait une expression utilisée il y a plus de 20 ans), l’expression « être dans la Lune » vient de prendre une toute autre signification. Certains se demandent si le peu ressources que l’on en tirera valent vraiment les contrecoups.

Sur Terre, les marées sont déjà sans dessus dessous : l’océan Arctique a pris la place de l’Océan Indien, et le Pacifique est désormais sur la côte Est nord-américaine. Un capitaine de bateau, sous le couvert de l’anonymat, a voulu nous transmettre toute sa colère, mais à l’heure de tombée, notre traducteur travaillait encore à éliminer les « Arrrr » de la conversation.

Pourquoi une telle exploitation ? Que fait-on avec de la roche lunaire ? La réponse est simple : absolument rien ! Il a été prouvé scientifiquement que la roche lunaire n’a aucune utilité. L’association intergalactique pour la culture astronomique défend sa décision d’exploiter la Lune par l’argumentation suivante : « suite à la décision du conseil suprême de construire des musées partout dans la galaxie, nous faisons face à une pénurie de roches lunaires. Cette exploitation permettra donc d’éduquer les petits extra-terrestres partout ailleurs sur les fondements de notre programme d’exploration de l’espace ». Lire la suite >>

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.